Hypnothérapie

Outils d’Hypnothérapie à Toulouse

Les outils d’hypnothérapie sont disponibles dans mes cabinet à Toulouse et à Balma. L’hypnose médicale permet de traiter différentes problématiques comme :

– Le sevrage tabagique

– La gestion du poids

– Les douleurs chroniques

– La fybromyalgie

– Les angoisses

– Les troubles anxieux et crises de paniques

– Les phobies

L’hypnothérapie provoque aussi d’excellents résultats sur les enfants. En effet leur réceptivité est excellente pour les aider à surmonter telle ou telle problématique comme l’énurésie ou les troubles du langage.

L’hypnose est un sérieux outil qui conjugué à de l’analyse, permet de réels progrès. L’hypnothérapeute ne fait pas de l’hypnose de spectacle, l’hypnose médicale est basée sur des techniques et des scénarios très précis.

L’hypnothérapie Ericksonienne

Le psychiatre Américain Milton H.Erickson (1901-1980) a profondément renouvelé l’utilisation thérapeutique de l’hypnose. Son approche originale est directement nourrie de son expérience de vie ; une enfance à la ferme, une série de handicaps (dyslexie, amusie, dyschromatopsie) et une grave poliomyélite à 17 ans dont il se rééduquera lui-même en se remémorant les sensations de mouvement.

L’approche Ericksonienne est de se rapprocher de nos processus naturels et d’opter pour des objectifs précis à atteindre.

L’approche Ericksonienne est « utilisationnelle », c’est-à-dire qu’on utilise l’histoire du patient et son potentiel pour l’aider à connaître l’état hypnotique.

On va rentrer en contact avec « l’imaginaire » du patient et travailler avec ses ressources.

L’approche Ericksonienne utilise les éléments non verbaux de la communication, respiration et mouvements, discours en fonction du ou des objectifs…

L’approche Ericksonienne utilise la métaphore pour accentuer le travail   imaginaire.

L’approche Ericksonienne exige du thérapeute

  • Une grande capacité d’observation
  • Une créativité certaine
  • Une confiance sereine
  • Une honnêteté sans faille envers son patient

N’hésitez pas à consulter les pages sur « la respiration consciente » qui est à la base de tout état hypnotique.

Aide et Accompagnement est spécialisé sur les techniques de « respiration consciente » dont la  « Respiration Transformationnelle ».

L’hypnose cognitivo-comportementale

Son développement est récent.

L’hypnose va emprunter aux TCC (thérapies comportementales et cognitives) certaines conceptions comme l’idée d’être une thérapie brève ou des méthodes comme celle de l’exposition.

La pratique de l’exposition

L’exposition est une pratique dire « de désensibilisation ». L’objectif est de diminuer la charge anxieuse que suscite une situation, un objet ou un évènement en présence de ce dernier et sans que le patient ne puisse avoir recours à la fuite ou à l’évitement.

Un travail est ainsi fait sur les plans cognitif et émotionnel, comportemental mais aussi physique avec un travail de relaxation rapide préalablement à l’exercice et souvent, aussi par la suite à l’aide notamment de la relaxation.

En hypnose, l’exposition va se faire par imagination, le but ici est que le patient réagisse comme dans la réalité.

La thérapie par réalité virtuelle est également utilisée ici. Voir la page dédiée à cette technique.

N’hésitez à questionner Monsieur Didier SERRATO pour en savoir plus sur cette technique.

L’hypnothérapie analytique

L’hypnothérapie analytique consiste à soutenir une analyse avec des séances d’hypnose.

L’exploration de l’inconscient ne se fait pas seulement par le langage mais aussi avec l’aide du registre sensoriel.

Ce registre sensoriel permet de prendre en compte le vécu corporel du patient.

Dans un premier temps, l’analyse démarre et dans un second temps, on introduit des séances d’hypnose en valorisant le vécu corporel exprimé, les rêves racontés et des métaphores choisies pour initier la découverte, l’exploration et l’exploitation du registre inconscient.

La possibilité de trouver (ou de retrouver) du sens, de relier ressenti et savoir à propos des expériences non dépassées, constitue un objectif essentiel de l’analyse.

Par expérience, les résultats sur le versant positif sont même parfois surprenants.

Dans cette approche, l’hypnothérapie onirique est incluse. Elle est basée sur le rêve éveillé dirigé de DESOILLE.

DESOILLE a été un thérapeute innovant du début du XXIème siècle.

L’espace imaginaire de DESOILLE… « Le rêve éveillé dirigé, nous dit DESOILLE, est par essence, le reflet de ce réservoir inépuisable où le sujet a accumulé depuis sa naissance ses angoisses, ses craintes, ses désirs, ses espérances, lesquels demeurent, en tout état de cause et face au monde extérieur, les facteurs déterminants de son comportement » (DESOILLE 1961) 

La démarche psychothérapeutique de DESOILLE était de mettre en place un espace imaginaire avec son patient, de réaliser un scénario en rêve éveillé dirigé, et d’en faire l’analyse en face à face avec son patient.

L’expérience hypnotique

L’objectif de toute séance hypnotique et quel que soit son cadre ( hypnothérapie, hypnoanalgésie médicale), va être, à partir de la relation entre le praticien et le patient, le changement.

Alors de quel changement s’agit-il ?

Le symptôme peut être vu comme le résultat d’un blocage des ressources, où le patient est figé sur une douleur ou sur un fonctionnement.

Le but du praticien va être de remettre en mouvement, de mobiliser le patient, là où quelque chose était figé dans son comportement, façon de penser ou même de ressentir.

L’hypnose doit permettre de passer de la rigidité à la souplesse.

L’hypnose va donc soigner l’immobilisation, la focalisation du patient sur son problème en créant de la fluidité.

Les états hypnotiques ont pour but d’amener un patient à quitter cette fermeture sur une douleur ou une peur, à le dissocier de ce type de perception, pour l’amener à s’ouvrir à d’autres perceptions sensorielles.

Se mettre en mouvement, tel est l’objectif… Le patient est immobilisé, focalisé sur une sensation, une attitude, une relation à l’égard de sa souffrance, il s’immobilise dans son existence.

L’hypnose va le remettre en mouvement face à cette immobilisation.

L’hypnose est un nouvel apprentissage pour soi-même.

Le thérapeute doit l’amener à se repositionner, changer de sensorialité, pour rentrer à nouveau dans le mouvement de sa vie.

L’hypnose, une communication de tous les sens entre eux comme :

  • A revenir à l’élément le plus simple de sa vie
  • A ne rien faire pour laisser les sens communiquer entre eux
  • A sentir en ayant nettoyé les sens pour se débarrasser de ce qui encombre
  • Et ainsi prendre place différemment dans sa vie.

Cet état peut devenir un point de référence vers lequel revenir quand il y a un problème. 

begaiement

Psychanalyse

luminotherapie

hypnotherapie